Quelques heures pour sauver les baleines

baleineLundi 31 octobre, 6 h 17 (je suis une lève-tôt). Au compteur d’AVAAZ : 1.182.155 signatures pour sauver les baleines, proies des Japonais voraces.
Lundi 31 octobre, 6 h 18 (idem). Au compteur d’Amnesty International : 10.054 signatures pour les habitants d’Alep. Slogan d’Amnesty : l’attaque délibérée de civils n’est pas un dommage collatéral.
La disproportion entre les nombres me laisse rêveuse… Lire la suite

Affaire de classe

Salle de classeImpossible de l’ignorer, la rentrée des classes se profile à l’horizon ! Depuis quinze jours, vous pouvez choisir cartables, matériel scolaire, sandales de gym, collations pour les récrés.
Des marques bien chères ? Du basique de chez les discounters ? A vous de choisir avec sagesse. Lire la suite

Jour de deuil

lever-soleil-campagneRefermons doucement notre journal, il est plein de mauvaises nouvelles, de sottises aussi. L’accumulation de propos sinistres tue, si on n’y prend garde, tout sentiment et donne une seule envie : se coucher, s’enfouir sous ses couvertures, plonger sous son oreiller et ne se relever que quand l’éclaircie reparaîtra… Lire la suite

La barque est pleine

barqueVoilà des mois que les organismes défenseurs des droits humains tiraient la sonnette d’alarme : la situation des migrants/demandeurs d’asile/réfugiés demande une réponse appropriée de la part des autorités européennes. Amnesty International avait lancé une pétition « S.O.S Europe », à ce sujet, pétition que beaucoup ont signée, parfois bien timidement, j’en ai l’habitude… Lire la suite

Pêcheurs d’étoiles

Lapin de PâquesLes magasins, jamais en retard d‘une guerre, lâchent dans les rayons une faune bien sympathique de poules marrantes, moineaux guillerets, lapins ahuris ou innocents. Du jaune sur toute la ligne, puisque la mode pascale le veut. Des œufs en tous genres, comestibles ou non, des fleurs. La fête quoi !
On ne va pas bouder son plaisir et comme la nature se réveille doucement, une atmosphère joyeuse se développe, même les jours de ciel gris. On sent qu’on va vers le printemps et les privilégiés qui ont accès à un terrain commencent à éprouver le « syndrome du jardinier », sorte de démangeaison qui pousse à sortir avec toutes sortes d’outils pour traquer les « indésirables », soyons polis envers les ex-mauvaises herbes. Lire la suite

La guerre des boutons

BoutonVoilà un livre qui faisait rire mon frère aîné aux larmes ! Et le film qui en a été tiré n’était pas triste non plus, retraçant les facéties de deux bandes de gamins, dans une guerre dont les trophées étaient les boutons coupés, de préférence aux bretelles des adversaires. Hilarant ! Lire la suite

Ils disent : Dieu le veut

Ypres 14-18Puisque nous sommes dans les commémorations de la guerre 14-18, cédons au courant ambiant et remontons le temps d’un siècle.
« Gott mit uns », voilà ce qui était inscrit sur les ceinturons des soldats du Kaiser. Bien évidemment que Dieu « tenait » avec eux, comme Il « tenait » avec tous les autres, les cathos français, les parpaillots itou, les anglicans britanniques, les presbytériens écossais, les Australiens et Néo-Zélandais de tous bords. Ceci est d’ailleurs valable pour toutes les nationalités belligérantes.
Gott mit uns, God with us, Dieu pour nous…
Non contents de se déchirer les uns les autres, de se bouffer, de s’entretuer à qui mieux mieux, les voilà qui tirent la couverture à eux : Dieu ne peut être que de leur côté, ne peut que cautionner leur guerre juste, puisqu’ils défendent le droit, la justice, et même la religion, sans parler de la soif de pouvoir, de domination, de conquête de territoire, d’intérêts économiques en passant… Juste comme ça : en passant.

Et maintenant ? Lire la suite

Maison d’hôte

Maison d'hôteUn petit château du XVIème, blotti au creux d’un vallon verdoyant de la région de Grenoble. Maison d’hôte de charme, retapée vaillamment par les propriétaires pendant des années. Accueil chaleureux, endroit idyllique, calme assuré. On s’y sent détendu, reçu et soigné comme un coq en pâte par des hôtes dévoués, mais pas serviles, des personnes attachantes, intelligentes, courageuses. Lire la suite

Et si on essayait le silence ?

SilenceAllez à l’hôpital, comme accompagnant ou comme malade et vous risquez de faire l’expérience suivante (vécue) : vous prenez une chambre à deux lits, moins chère évidemment, vous croisez les doigts pour que la compagne de chambre ait le même goût du silence et du repos après l’anesthésie et l’intervention.
Raté ! C’est du style à regarder n’importe quoi et quand je dis regarder, même pas, il s’agit d’un simple bruit de fond se mêlant aux conversations des accompagnants, trop nombreux de plus.
J’ai coupé la télé pour favoriser le repos de l’opérée… Lire la suite

Chuut!!

ChuutNous vivons dans une société très bruyante, notamment en ville. Antananarivo et Charleroi ont ces deux points en commun : l’embouteillage et le ronflement des moteurs…
Outre les sonneries des portables, le vacarme des voitures, le brouhaha de la foule, il est de plus en plus difficile d’entrer dans un magasin qui ne diffuse pas de la musique par exemple. Lire la suite